Nos conférences et animations

ScholaVie vous propose d’explorer 7 thèmes autour des compétences du bien-être et de la résilience. 
Pour chaque thème, 3 formats sont possibles :

 

 

La psychologie positive, 
la science du fonctionnement optimal

La psychologie positive est la science du fonctionnement optimal, des aspects positifs de la vie humaine, tels que le bien-être, les forces, la sagesse, la créativité, etc. Elle peut être résumée par les mots de son fondateur, Martin Seligman, comme « l’étude scientifique du fonctionnement humain optimal [qui] a pour but de découvrir et de promouvoir les facteurs permettant aux individus et aux communautés de s’épanouir ».
Ce thème donne une vision d’ensemble de la psychologie positive, en accordant une attention toute particulière aux résultats passionnants des recherches récentes et leurs applications au domaine éducatif.

 

L’éducation positive
au service d'un apprentissage réussi

Un thème pour découvrir l’éducation positive et explorer comment les principes de la psychologie positive peuvent être appliqués à l’environnement scolaire. 
La conception traditionnelle de l’école néglige souvent les aspects socio-émotionnels de l’apprentissage. L’éducation positive, c’est apprendre les compétences du bien-être et de la résilience (confiance en soi, forces et talents, empathie, gratitude, gentillesse, motivation, état d’esprit ouvert, etc…) au même titre que les apprentissages académiques. Apprendre à être heureux à l’école et dans la vie, c’est nécessaire ET possible. Un élève heureux est un élève qui apprend et réussit mieux. 

 

Construire la résilience chez l’enfant et l’adolescent

Tous les élèves sont confrontés à un moment ou à un autre à des problèmes dans leur vie quotidienne : gestion du stress, relations difficiles, harcèlement, difficultés dans les  apprentissages, etc. Enseignants, parents, nous sommes tous des tuteurs potentiels de résilience, que l’on peut définir comme la capacité à contrôler sa réaction face aux situations de la vie, à surmonter leurs difficultés et à rebondir. La recherche démontre que des interventions positives pour améliorer l’état de bien-être et de résilience des élèves sont possibles et ont des bienfaits scientifiquement validés. Elles favorisent notamment la créativité, la confiance en soi, la motivation, de meilleurs résultats et relations.

 

La motivation optimale

Les derniers apports de la recherche en psychologie positive sur le bien-être a fait des découvertes fondamentales permettant de mieux comprendre les facteurs de la motivation. 
Qu’est-ce que la motivation ? Qu’est-ce qui l’influence ? Comment créer un cadre motivant ? Une thématique pour découvrir les stratégies d’une motivation régulée et déterminée. 

 

Comment booster la confiance en soi ? 

La confiance en soi est est un véritable carburant. Elle est essentielle pour un apprentissage réussi et indispensable au développement positif de soi. 
Aujourd’hui, on constate qu’elle fait souvent défaut. Que nous apprennent les recherches récentes sur le sujet ? Pourquoi et comment la développer ?

 

Les émotions

Non, les émotions ne sont pas tabou. Elles ont un impact considérable sur le comportement social de l’enfant et sur ses apprentissages. 
L’ enfant n’ayant pas la capacité de gérer et maîtriser ses émotions, comment lui apprendre à les accueillir, les reconnaître et les exprimer pour mieux les gérer ? 
Un thème incontournable pour comprendre et développer les compétences de l’intelligence émotionnelle et acquérir des techniques simples du quotidien pour développer les émotions agréables et réguler les émotions désagréables.  

 

Le vivre-ensemble

Apprendre à vivre en paix avec soi-même et avec les autres, c’est développer les compétences du vivre-ensemble : empathie, gentillesse, coopération, assertivité, communication-non violente, relations positive, pardon. En 2016, Thomas d’Ansembourg et David Van Reybrook expliquent que “vivre en paix, ce n’est pas nécessairement vivre sans conflit, mais avec nos conflits”. C’est apprendre à gérer les conflits, apprendre à pardonner, apprendre à dialoguer et à écouter les besoins de l’autre. Parce qu’« un être pacifié est un être pacifiant » (Ansembourg & Van Reybrook, 2016), cultiver la paix intérieure est indispensable pour construire des relations de paix avec nous-même et avec les autres. Pacifier nos relations, gérer nos conflits, cultiver cet état de paix intérieure, cela s’apprend et se travaille. Un thème passionnant pour apprendre les compétences du vivre-ensemble et ainsi cultiver la paix intérieure individuelle, terreau de la paix communautaire.